Pyver sur FacebookPyver sur TwitterPyver sur PinterestFlux RSS Pyver02 40 85 64 64
  • Graphisme & Webdesign

    creation web design graphique
  • Structures Responsive

    integration web responsive
  • Référencement / S.E.O

    prestation optimisation seo referencement
  • Stratégie digitale

    stratégie réseaux sociaux community management

Loi RGPD : Attention aux nouvelles arnaques contre les campings

< Retour au Blog Publié le : mercredi 02/10/2019 dans : Web Design 

Demande de paiement suite à une arnaque au RGPD

Avez-vous récemment reçu dans votre boîte aux lettres un courrier alarmant concernant le règlement général sur la protection des données (RGPD) de votre site internet ? Il y a fort à parier qu'il s'agit d'une arnaque. Suite à la mise en place de la nouvelle loi de 2018 sur la protection des données personnelles, certains y ont vu là de nouvelles opportunités d'escroquerie. Gare aux arnaques !

Comment procèdent les arnaqueurs ?

Leur mode opératoire n'a rien de bien compliqué et pourtant ! Les arnaqueurs utilisent la voie postale pour vous informer que votre site internet n'est pas conforme à la loi sur le RGPD. Par conséquent, cette situation engendre des sanctions financières très lourdes pouvant prendre la forme d'une amende à 20 millions d'euros ou encore l'obligation de verser 4% du chiffre d'affaire de votre entreprise. Afin d'éviter les sanctions, la lettre indique un numéro à contacter pour vous aider à régulariser votre situation. Évidemment, là encore, la supercherie continue ! Ce numéro est en réalité surtaxé et peut vous faire dépenser plusieurs centaines d'euros sans vous en rendre compte.

Comment savoir si le courrier est une arnaque ?

Face à ce type de courrier qui peut en effrayer plus d'un à sa réception, plusieurs moyens existent pour vérifier la véracité du propos de la lettre et de l'identité de son expéditeur.

1. Ne pas céder à la panique

Lors de la réception d'une lettre (ou email) aussi inquiétant que cela puisse paraître, restez le plus rationnel possible en vous posant les bonnes questions. "Comment une structure peut me prélever 20 millions d'euros ? D'autant plus, si je ne les ai pas ? ", "Comment pourrait-elle connaître mon chiffre d'affaire et me retirer le montant équivalent à 4 % ".
Une deuxième piste à suivre consiste à chercher sur internet les informations officielles concernant les sanctions encourues en cas de non-respect du RGPD.En y regardant de plus près, auprès de la CNIL, les dernières sanctions appliquées les plus lourdes ont été envers Google avec 50 millions d'euros d'amende. Hors jusqu'à preuve du contraire, vous n'êtes pas Google. Toutes ces informations sont de précieux indicateurs quant à la nature réelle de la missive.

2. Vérifier l'identité et toutes les informations relatives à l'expéditeur

Un gérant de camping a reçu cette arnaque envoyée par un soit disant comité européen nommé "CCFE". Après une simple vérification en effectuant quelques recherches sur internet, n'importe qui peut alors se rendre compte que cette institution européenne est inventée de toute pièce. Pour corroborer vos doutes quant au caractère officiel de la lettre, vous pouvez utiliser cette même méthode pour trouver l'adresse de l'expéditeur indiquée sur le courrier et la chercher dans votre moteur de recherche. Là aussi, il se trouve que l'adresse de l'expéditeur ne correspond à aucun organisme enregistrer au nom indiqué sur la lettre. Curieux, n'est-ce pas ?

3. Demander l'avis d'un professionnel

Malgré vos recherches, l'inquiétude est toujours aussi grande ? Le plus simple reste encore de contacter l'agence web ou le webmaster qui a créé le site de votre entreprise afin qu'ils (re)vérifient que le RGPD est bien en place sur votre site internet. Ce qui permettra d'écarter tout doutes possibles sur votre situation.

Que faire en cas d'arnaque ?

En cas de réception de ce type d'arnaque, la meilleure chose, c'est de ne rien faire ! Ignorez simplement le courrier frauduleux.

ALT_Image: Loi RGPD

Partager l'article sur:


Commenter: